Test « au clair de la lune »

VOICI UN TEST SUR « AU CLAIR DE LA LUNE » EN 3 ÉTAPES

Tout d’abord, je vais vous demander de pratiquer 2 méthodes traditionnelles pour apprendre le début du morceau au clair de la lune.

Résultat de recherche d'images pour "images libre de droit MON AMI PIERROT"

Ce début de chanson ne présente aucune difficulté apparente puisqu’il se joue sur 3 doigts .

Mais en vérité, rien qu’avec trois doigts, vous allez pratiquer les notions suivantes : mouvement ascendant conjoint, notes répétées, mouvement descendant conjoint mouvement ascendant disjoint, rythme court et long, appliquer un doigté spécifique et mémoriser une phrase musicale.

1° méthode : lecture d’une partition

lisez la partition ci-contre, AU_CLAIR_DE_LA_LUNEMD-1traduisez les notes, comparez les aux touches du clavier et jouez en disant le nom des notes. C’est la méthode habituellement pratiquée dans les écoles de musique. (j’ai moi-même partiqué cette méthode et continue de la pratiquer si on me le demande)

2° méthode : trouver l’air à l’oreille

Chantez la chanson avec les paroles, positionnez vos doigts sur do ré mi avec le pouce, l’index et le majeur et commencez à trouver sur quelles touches appuyer par vous même. C’est une méthode intuitive qui marche très bien et qui développera votre oreille.

Analyse de ces 2 méthodes :

En combien de fois avez-vous réussi à jouer parfaitement en un seul coup ? Avez-vous vérifié que vous métiez les bons doigts, que vous étiez en rythme, etc…? Au bout de 4 fois, vous pouvez arrêter les essais : persévérer vous servira seulement à perdre un peu plus de votre temps et à énerver les personnes qui pourraient vous entendre recommencer sans arrêt avec des erreurs.

Ceci est juste à essayer à titre de comparaison.

3° méthode : la plus pérenne…

Maintenant je vous propose une méthode qui va faire fumer vos méninges tout en validant vos réussites : avec la méthode de la visualisation, vous allez développer une concentration vraiment intense et indispensable pour jouer ce que vous avez à jouer à l’instant T.

Vous ne vous apercevrez pas vraiment que vous travaillez quelque chose de nouveau puisque nous allons utiliser ce que vous connaissez déjà.

Et c’est là le secret de la mémorisation sur long terme : vu que l’on se base sur des choses que vous savez déjà, les nouvelles choses vont s’ancrer plus facilement, sans avoir besoin d’être râbachées maintes et maintes fois.

Cela m’est arrivé quelque fois je dois dire. J’ai eu la chance d’avoir suivi des cours de piano avec une grande Professeure, et je me souviens d’un jour particulièrement où j’ai été ébahie des progrès que j’ai pu faire en l’espace de…20 secondes !

Une image sur un son

Quand je suis devenue professeure moi-même, j’ai essayé de reproduire ce que cette prof avait réussi sur moi quelques années auparavant : super dur ! Qu’est-ce que j’ai ramé ! J’ai bien réussi quelques fois, mais de là à être satisfaite, il y avait un pas ENORME !

Ce que ma prof m’avait enseigné ce jour là, sur le piano de son salon, c’était de mettre sur un son une image. Un seul mot avait suffit pour réveiller en moi une image, et le fait de penser à cette image avait tout simplement changé ma façon de jouer : mon corps s’était mis en mode automatique pour produire exactement ce que je voulais et que je n’arrivais pas à faire depuis 2 semaines, d’un point de vue technique.

Pourquoi les Arts sont décloisonnés ? 

Aujourd’hui je me penche un peu plus sur la question du son et de l’image. D’ailleurs je me suis longtemps demandée pourquoi l’école des Beaux arts se situait juste à côté de l’école de musique et que l’on ne faisait jamais de travaux ni de spectacles en commun.

Pourquoi cloisonne t-on les arts par discipline et particulièrement les disciplines qui utilisent le son et l’image alors que l’on s’émerveille autant sur la musique au cinéma ?

Quand vous regardez un orage, vous voyez d’abord un éclair puis vous entendez le son produit au moment de l’éclair. Cet exemple pour illustrer que chaque mouvement de la vie induit un son : un frottement de main sur un vêtement, un caillou qui tombe dans l’eau …le son lui même est un mouvement puisque ce sont des ondes qui se déplacent.

Fais-le : mettez des images sur les sons

J’ai fait le test sur une personne, pas du tout musicienne, de lui parler en images sur un morceau pas tout à fait pour débutant. Cette personne n’a pas l’âme d’une musicienne, mais là elle a réussi à jouer un morceau que j’aurais mis 10 fois plus de temps à lui expliquer si j’avais suivi une méthode traditionnelle…et elle a mordu : elle m’en redemande ! Alors qu’au départ elle n’est pas du tout attirée par le piano.

Mettre des images sur ce que vous jouez va vous permettre de retenir plus vite et mieux les morceaux que vous voulez jouer.

L’analogie : ce que font les enfants naturellement [ la visualisation ]

C’est ce que les scientifiques appellent l’analogie : l’analogie est la manière inconsciente dont notre cerveau traite les situations nouvelles en s’appuyant sur nos connaissances antérieures. C’est ce que les enfants font lorsqu’ils apprennent le langage : ils traitent les situations nouvelles en se servant de ce qu’ils connaissent déjà, et ce d’une manière qui nous paraît facile et tout à fait naturelle parce qu’elle est inconsciente.

C’est également la méthode appelée « visualisation » qu’utilisent les champions du monde de la mémorisation. En visualisant une image de leur banque d’images (palais de la mémoire), ils l’associent à une situation nouvelle qu’il souhaitent mémoriser.

Ce que je vous propose dans le powerpoint, c’est de relier le son avec une image que vous connaissez déjà. Ainsi, par les images vous utilisez un espace de votre cerveau qui est déjà bon techniquement et vous y ajouterez quelques connexions.

Vous travaillerez ainsi votre technique et votre solfège, sans même vous en apercevoir, et d’une manière qui va vous faire gagner beaucoup de temps et d’efficacité.

Au clair de la lune : TESTEZ !

Faites le test sur « au clair de la lune » dans l’article « comment mémoriser ce que j’apprends ?» même si vous n’êtes pas débutante, et écrivez en commentaire ce que vous en pensez : avez-vous eu l’impression de faire du solfège ? Avez-vous trouvé l’exercice ennuyeux ? Avez-vous appris des notions musicales ?

Suivez toutes les indications du power point. —–>>   powerpointauclairdelalune

Si vous n’avez pas open office, laissez-moi un commentaire, je vous enverrai une version PDF du power point.

Cet article t'a plu ?
Abonne-toi au blog lalalapiano, et...

"COMMENT BIEN CHOISIR MA MÉTHODE DE PIANO"
GRATUIT

Je te dis tout sur :
Comment trouver facilement des morceaux de ton niveau
Quel est ton style d'apprentissage
Comment développer ton interprétation

* Ton adresse mail ne sera jamais révélée à qui que ce soit. Tu recevras  gratuitement mes articles, vidéos et autres supports pour t'aider à t'améliorer au piano. Je suis seule à tenir ce blog et t'enverrai de temps en temps mes propositions commerciales pour m'aider à vivre de mon travail.