Mémoriser ses morceaux au piano : Créer un Piano-Planning à l’année pour entretenir votre mémoire

La mémoire du pianiste

J’oublie tous mes anciens morceaux !

2 habitudes indispensables au piano pour bien mémoriser :
La première sur le long terme et la deuxième au quotidien.

Est-ce que cela t’arrive, à toi aussi, de jouer les premières mesures de tes anciens morceaux, et après…plus rien ? Le trou, l’oubli …

Tu as peut-être aussi des trous de mémoire quand tu dois jouer devant quelqu’un. Tu peux lire à ce sujet mon article sur le trac

Il y a 2 catégories de morceaux :
ceux que tu joues par-coeur et ceux que tu n’as jamais pris le temps de mémoriser. Tu as même peut-être un ou plusieurs classeurs de partitions qui débordent à la maison…

On en fera la liste plus tard dans l’article. Pour l’instant, imagine comme ce serait magnifique de réussir à te souvenir de tous tes morceaux et ainsi pouvoir élargir ton répertoire à vie ! 

Et bien lis-bien ce qui suit, car une méthode peu connue des écoles de musique existe pourtant depuis plus d’un siècle.

Dans la première partie de cet article nous parlerons des révisions à long terme : celles de tout au long de l’année et plus.
Et dans la deuxième partie, les révisions à court terme.

Mémoriser tes morceaux de musique

As-tu déjà fait ton plan à l’année ? 

Planifier quelque chose, c’est utile pour arrêter de remettre les choses au lendemain.
Quand vous ne planifiez pas, vous gardez des informations en tête inutilement :  c’est une accumulation de tout un tas d’informations qui vous encombre. Vous avez déjà ressenti cela ? …Avoir la tête pleine de choses à faire !
Si je note sur mon agenda un rendez-vous, je peux alors l’oublier et penser à autre chose en attendant puisque mon agenda me rappellera ce que j’aurai à faire. Planifier, c’est un peu comme déléguer, enlever une surcharge de travail inutile.
Cela libère de l’espace sur notre disque dur : notre cerveau. Et cela nous donne donc plus d’espace, de disponibilité pour penser à autre chose : comme l’instant présent qui est le seul moyen pour se connecter à la musique et à nos émotions.

Vivre l’instant présent est primordial pour savoir interpréter un morceau

Quand je planifie de réviser tel morceau à telle date, cela me permet d’avoir l’esprit libre au lieu de penser à « il faudrait que je révise ce morceau sinon je vais l’oublier ».

Et bien cette dernière phrase, à l’avenir, tu ne te la diras plus qu’une seule fois, car sitôt le morceau appris, tu vas planifier tes révisions.

Piano et mémoire

J’ai une mauvaise mémoire

“Le coupable n’est pas votre mémoire, mais vos mauvaises habitudes de mémorisation; il suffit donc de les améliorer pour retrouver l’information stockée dans votre cerveau.”

Cette phrase de Tony Buzan, je l’ai trouvée dans son livre « une tête bien faite » dans lequel cet américain créateur du mind-mapping nous explique comment maintenir un taux élevé de mémorisation.
Ci-dessous, l’image de la courbe de révisions : 

Piano et mémoire : la Courbe de révision

Comment mémoriser au piano ?

Organisons un plan de révision à l’année

Et voilà, nous y sommes : nous allons nous organiser sur le long terme.
Et enfin, nous allons pouvoir jouer sans trou de mémoire tous les morceaux appris par-coeur dans l’année, et même ceux de l’année précédente.

Par exemple, là, Clémence vient de finir d’apprendre Paradise de Coldplay. Elle l’a travaillé pendant plusieurs semaines et avait déjà son plan pour chaque semaine. Nous allons donc prévoir un plan de révision sur le long terme, c’est à dire une révision à 1 mois et une autre entre 3 et 6 mois. C’est tout ?

Quand on révise au BON MOMENT, l’effet est cumulatif : chaque révision permet de consolider tes connaissances.
Mais en plus, plus tu révises, et plus tu associes ton morceau à d’autres morceaux, plus tu enregistres des expériences musicales, et plus tu deviens créative.
Et ton imagination créative joue un rôle dans la mémoire à long terme.

Est-il indispensable de mémoriser au piano ?

Plus je révise, plus je deviens créative

Tu vas t’étonner de voir que la mémorisation vient très rapidement et que les doigts deviennent en quelque sorte autonomes et se débrouillent sans toi 🙂

Sur l’agenda de Clémence, j’inscris alors  :

  • dans 1 MOIS, réviser Paradise,
  • dans 3 MOIS réviser Paradise, et
  • dans 6 MOIS réviser une dernière fois pour ancrer le morceau dans la mémoire à long terme.

Ainsi, l’info sera facile d’accès et Clémence révisera sans souci, avec légèreté. D’où l’intérêt de te procurer un carnet de travail pour le piano !

Pour faire comme pour Clémence, il te faut d’abord séparer tes 2 catégories de morceaux : par-coeur ou avec partition : 

Ecris sur un cahier ou sur une feuille que tu rangeras avec tes partitions 2 listes : 

  1. Une liste des morceaux que tu connais par-coeur.
    Commence par cette liste car ce sera la plus courte et la plus importante.
    Quand tu connais par-coeur, tu te sens à la fois légère et fière de transporter de la musique avec toi. Tu as un savoir-faire : jouer un morceau par-coeur, et tu transportes ce savoir-faire partout avec toi. C’est un sentiment très puissant qui te met dans la catégorie des artistes.
  2. Une deuxième liste des morceaux que tu joues avec partition et que tu ne connais pas par-coeur. Cette liste devrait être plus longue si tu dévores les partitions. Prends tes classeurs qui débordent et note tous les morceaux que tu veux être capable de jouer ou rejouer.

Ensuite, tri les morceaux que tu veux réviser par ordre de priorité.

Pour faire entrer un morceau sur ton planning de révision, la règle est qu’il doit être su, c’est à dire, bien joué, sans arrêt du début à la fin. 

La mémorisation chez les pianistes

Les Bonnes habitudes

La courbe de révisions est aussi valable sur le court terme.

Si on parle des cours de piano par exemple, une fois par semaine, ça passe très très vite !

As-tu assez travaillé ? Ton professeur dit que tu pourrais faire mieux, et à vrai dire, tu sais qu’il a un peu raison… car beaucoup de ses conseils sont partis dans l’oubli.
Les journées sont courtes et d’autres obligations passent en priorité.
Nous allons voir comment optimiser au mieux ton travail, afin d’être au top entre ce que tu peux faire et ce que tu fais réellement !

Ce n’est pas en travaillant de nombreuses heures que tu seras plus efficace. Alors, comment réviser entre les cours de piano ?

Concentre toi en priorité sur ton organisation. Il y a des moments meilleurs que d’autres pour réviser et nous allons ici regarder ce qui stimule le mieux ta mémoire.

Apprendre Par-coeur

Le film Vice-Versa

mémoriser au piano

Ce film parle beaucoup de la mémoire et nous montre comment notre inconscient est important.
L’inconscient influe énormément sur notre mémoire.

En début d’année, je me sers de ce film pour illustrer la courbe de l’oubli aux élèves et je leur rappelle qu’un souvenir peut aller très très loin dans l’oubli. C’est ce qui se passe quand on a du mal à se souvenir de quelque chose que l’on connait déjà, il est difficile d’aller le rechercher.

Pour éviter cela, j’explique la manière dont on peut garder toutes nos boules de souvenirs à la surface, prêtes à être utilisées à tout moment.

La courbe de l’oubli

Cette courbe d’Hermann Ebbinghaus montre que l’on perd 80% de ce que l’on apprend dès le lendemain.

mémorisation et oubli des morceaux de musique

Ce qui signifie que nous pouvons faire quelque chose dès les premiers jours en choisissant de stimuler ces informations.

La méthode de travail pour la mémoire au piano

L’idéal 

la mémoire au piano : comment la réactiver ?

La meilleure solution est bien sûr de travailler quotidiennement. Un peu chaque jour ravivera la mémoire et ton cerveau sera stimulé.

Cependant si tu n’as pas le temps de jouer tous les jours, voici ce que tu peux faire :

Le minimum

Le délai pour offrir à ton cerveau les moments de révision opportuns sont de faire un rappel du cours :

  • le soir même,
  • le lendemain et
  • le surlendemain


Puis de faire une pause d’un jour, et de refaire encore une fois

  • le 5° jour après le cours.


Ce qui donne 4 fois par semaine. Par exemple, si tu as ton cours le Mardi, tu réviseras les :


Mardi  –  Mercredi  –  Jeudi  –  samedi


J’insiste sur le fait que c’est le moment choisi qui est important et non la quantité de travail.
Un simple rappel de ce qui a été fait est suffisant : pas besoin que cela dure autant de temps que le cours, 10 à 15 minutes suffisent et si tu fais plus, c’est du bonus !
Cela paraît simpliste mais ça marche.

Pour bien mémoriser tes morceaux

Maintenant passe à l’action :

  • écris ci-dessous ta liste de morceaux que tu connais déjà par-coeur et
  • recopie-la ensuite dans ton cahier/classeur

Pourquoi je te demande un commentaire ? 😍

  1. – D’une part, ça rend mon blog d’être plus visible sur le web et ainsi j’aide un plus grand nombre de pianistes. 
     
  2. – D’autre part, ça te permet de passer tout de suite à l’action et de créer ton planning de révision sans procrastiner. 
     
  3. – En plus, ça te permet d’appliquer tout de suite le conseil phare de cet article : la répétition au moment opportun.

Cet article t'a plu ?
Abonne-toi au blog lalalapiano, et...

"COMMENT BIEN CHOISIR MA MÉTHODE DE PIANO"
GRATUIT

Je te dis tout sur :
Comment trouver facilement des morceaux de ton niveau
Quel est ton style d'apprentissage
Comment développer ton interprétation

* Ton adresse mail ne sera jamais révélée à qui que ce soit. Tu recevras  gratuitement mes articles, vidéos et autres supports pour t'aider à t'améliorer au piano. Je suis seule à tenir ce blog et t'enverrai de temps en temps mes propositions commerciales pour m'aider à vivre de mon travail.