Piano : comment jouer avec émotion et charmer ton public

Piano : comment jouer avec émotion et charmer ton public

A première vue, nous avons tous des émotions…
Cependant, elles nous jouent parfois de sales tours.

Je vais te parler d’une expérience que j’ai eu dans mon adolescence au PIANO.
A la fin de l’histoire, je te poserai une question sur ton propre trac au piano.
Lis bien jusqu’à la conclusion.

Vous pouvez vous inscrire à ma newsletter en cliquant ici.

Petite histoire de trac au piano

Ça se passe dans les années 90… sur le piano de la salle 13
(N° de salle sensée nous porter chance)

Nous sommes une petite dizaine
à passer un à un devant un jury sévère
Pour l’examen « blanc » du Diplôme en piano.

Ma partition de piano

Je joue une pièce de Schumann
Il y a plein de reprises. La structure du morceau est assez basique :

– Le thème dans la tonalité originale
– Le développement du thème qui glisse vers la dominante
– Puis retour à la tonique en fin de morceau.

Je sais mon morceau sur le bout des doigts car je l’ai travaillé à fond.
Je le connais par-coeur depuis 15 jours.

Stresser pour un examen

Ma mère est partie se promener.
Comme à chaque examen,
Elle va s’aérer.

Pour éviter de me communiquer son stress…
Je ne sais pas pourquoi ce jour là…
Avais-je mangé un truc pas net ?

Est-ce que je commençais à devenir adulte ?
A me poser trop de questions ?
Je ne sais pas …

…Mais ce qui est sûr c’est qu’il y a eu

Une grande émotion

Les émotions du pianistes avant un concert
Les émotions du pianiste avant un concert

Le jury m’a regardé du coin de leurs lunettes,
Comme d’habitude.
Un bonjour froid,
Comme d’habitude…

Mais je ne me laisse pas impressionnée, 

Je sais que je bien travaillé.
Je m’installe sur mon tabouret, 
Avec ma jupe et mes petites chaussures que je déteste, 
Comme d’habitude !

Les vêtements « pour fille », 
Ce n’est vraiment pas mon truc.
Mais bon, c’est obligatoire.
Je joue le jeu.

Alors, je me lance,

je joue mon morceau de piano

Jouer avec émotion

Et là, à la fin de la première page,

Je suis sensée continuer sur la deuxième.
Et je ne sais pas ce qui me prend…
Schumann a du pénétrer dans mon âme…
Je joue la reprise !

Aïe aïe aïe aïe aïe ! 

C’est la panique ! 

Je vais me faire engueuler c’est sûr : 
Le grand Jury sévère déteste perdre du temps à écouter les reprises !
Ma prof me l’a toujours dit :
Surtout, tu ne fais jamais les reprises à un examen.

Dans ma tête, c’est comme un champ de bataille.
Zut, qu’est-ce que je vais faire ?!
Je ne peux pas m’arrêter, ce serait pire.

Pendant ce temps-là…

Le morceau continue seul sous mes doigts.

Je suis en mode automatique…
Jusqu’au développement qui amène à la dominante.
Arrivée juste avant le retour au thème

Le clavier du piano et les doigts qui courent sur les touches

A la dernière page…

Un truc de fou m’arrive.
Je suis encore guidée par mes doigts
Je ne sais pas ce qui se passe.

Schumann joue pour moi !😅

Il est en moi.
Il joue de plus en plus fort.
Vraiment fort,
un beau crescendo sur au moins une dizaine de mesures !

Cette nuance magnifique aboutit sur la cadence parfaite.
Je suis comme une Reine.
Fin de morceau époustouflant.
Je n’en reviens pas moi-même.

Analysons ce qui s’est passé.

J’ai commencé à jouer sur le piano, 

Sans doute un peu rêveuse, 
Sans doute un peu dans la lune, Probablement très inspirée.

Puis en faisant la reprise, 
Que je n’aurais pas du faire !
Je me suis réveillée, 
Engueulée.

J’ai pris un coup de fouet dans le cerveau

Puis je suis revenue à la raison.
J’ai continué avec ce mélange de rêverie et de stimulation.
J’étais arrivée à un point où je devais ne plus tenir compte du Jury.

De ce qu’il allait dire.
De ce que ma prof allait dire.

De ma mère impitoyable à la moindre erreur…

Jouer comme une Déesse

Jouer au piano avec émotion
Joue avec émotion et charme ton audience

Perdue pour perdue, 
J’ai continué de jouer pour moi.

Pour Schumann.

Pour le piano de la salle 13.

Pour que les notes de musique vibrent dans toute la ville,
dans tout le conservatoire.
Dans tout l’Univers. 

Ce que tu dois comprendre aujourd’hui pour ne plus stresser : 

C’est que même s’il ne t’arrive jamais ce genre de chose.
Tu peux l’induire. 

Il suffit de reproduire ce qu’il s’est passé en moi.
Mais dans le sens inverse.

Parce que la rêverie et la stimulation.
Sont un savant dosage que l’on n’arrive pas forcément à équilibrer sous la pression.

Le jour où tu joues devant quelqu’un ou à un instant T.

Reproduis ceci :

Conseils pour ne plus avoir le trac

Au lieu de :

– Rêver
– Faire une erreur
– Te réveiller
– Te stimuler (ou plutôt t’engueuler)
– Ne plus tenir compte de l’oreille qui t’écoute

Fais l’inverse : 

– Ne tiens pas compte de l’oreille qui t’écoute
– Stimule-toi à jouer des nuances extraordinaires
– Réveille ton cerveau pour qu’il soit en alerte
– Et enfin laisse tes doigts s’occuper de tout pendant que ton âme se branche sur le mode « rêveur »

Mais attention,

ne pense pas que jouer les nuances, c’est seulement suivre ton intuition.
Non,
Jouer les nuances, c’est les vivre tellement à fond.
Que tu auras l’impression de jouer trop fort, de jouer trop doux, d’en faire trop.

Sors de ta coquille.

Pianiste joue avec émotions et de grands geste

OSE !

Mais surtout.
Ne te préoccupe pas de l’oreille qui t’écoute.
Car ce n’est pas elle, à ce moment précis, 
qui est connectée avec l’âme du compositeur.

C’est toi qui est connectée.

Et qui va transcender la musique. 

Alors,

propose tes nuances
expose tes émotions
impose ta cadence
dose ton Tempo
transpose tes sentiments
compose avec ton caractère
et explose ton potentiel

en un mot, OSE !

Ecris-moi en commentaire ci-dessous :

Et TOI ? As-tu déjà eu une expérience avec le trac ?

Si oui, je voudrais que tu me racontes ta propre histoire.
A quelle occasion as-tu eu le trac ?
Quelles ont été les conséquences ?
En es-tu sortie vivante ?

Raconte-moi tout dans un commentaire ci-dessous :

[Pour aller plus loin, je te propose de prendre connaissance de la description de ma formation STAR, pour transformer ton trac paralysant en pianiste rayonnante !]

Cet article a 9 commentaires

  1. Myriam

    Bonjour Caroline
    Et oui ce mot de 4 Lettres (Trac )!
    et qui en contient pas mal dans l’émotion…!
    Je me suis trouver un jour dans cette situation là .
    Mes Amies (s ) sachant que je possédait
    un piano que je prenais des cours privées.
    Mon toujours bien soutenues encouragées,
    Jusqu’au jour ou lors d’un anniversaire l’on m’a demandé de jouer au piano
    je n’ai pas aimer sur le moment
    une panique mélanger à de la peur
    tétaniser mes petits doigts N’emmenais pas large .
    j’ai du me résigner à cette étrange de sensation de peur d’incertitude panique
    j’étais bloqué déjà un grand silence s’était installé dans mon salon et je devais impérativement jouer et c’est là !
    que j’ai pris ce courage qui venait de je ne sais où et qui allait me mener à cette sortie du bout du tunnel …!
    j’avais appris quelques morceaux et je m’étais laissé aller à pianoter avec plaisir en jouant une mélodie mélangé à des morceaux enfin du moins des petits bouts de piano que j’avais appris .
    il faut dire que j’aime énormément composer c’est pas la peur de l’autre qui m’effraie ni le piano bien au contraire
    mais c’est de ne pas avoir assez de connaissances musicales car je me suis rendu compte que jouer en public enfin là avec mes amies (s) produit un immense plaisir
    la sensation du trac est quelque chose qui t’envahit et qui te bloque pendant quelques secondes et une autre force te permet d’échapper à cette emprise que l’on ne maîtrise pas sur le moment !
    Mais l’essentiel est de se faire confiance et de se laisser porter rêver la musique et la franchement
    je me suis lancé le cadeau fut de voir les sourires et applaudissement de public Amies (s)et d’entendre c’était jolie j’ai bien aimée et c’était de Qui!!!
    Un grand merci Caroline pour tous tes conseils car je les appliques, aujourd’hui et honnêtement j’en ai plus appris avec toi et Aurelie qu’avec tous mes professeurs réunis et en si peu de temps
    merci beaucoup Myriam J

  2. Hamid

    Bons.oir Caroline moi aussi je ai vécu le trac en 1ère année lorsque je étais en examen de vant le jury ,mon coeur bat plus fort ,mais je ai joué mon morceau je le ai appris par coeur , c’est la seule façon qui m aide à jouer je chante mes notes en silence, lorsque je joue et actuellement je m’appuie sur la mémoire pour jouer mes morceaux si non je ne peux pas ,je peux seulement jouer très lentement et regarder sans cesse la partition et répéter plusieurs fois, mais lorsque je apprends par coeur la partition en la chantant et en écoutant plusieurs fois la chanson du morceau je avance et je approche de la mélodie de la chanson et dans le cas le plus amélioré je joue en chantant et j arrive à jouer le morceau merci caro, mes salutatios

    1. Ce que tu racontes là est très pertinent.
      C’est exact que le chant, on ne sait pas très bien pourquoi, aide à jouer plus musicalement et à mieux rentrer dans la musique.
      Parfois, ce n’est pas si facile de chanter en jouant, mais c’est très puissant !

  3. Charles-euphrosine

    Bonjour Caroline,
    Pour répondre à ta question, je pense que ma réussite vient de ma passion pour le chant, et mon courage ce soir là d’avoir osé faire front comme pour relever un défi.

    1. Donc c’est ta passion pour le chant qui a fait que tu as eu le courage et osé relever le défi !

  4. Charles-euphrosine

    Bonjour Caroline,
    Voici mon vécu sur le trac :
    C’était dans les années 80. Je devais chanter Ombra Mai Fù de Haendel. Mon professeur de chant m’accompagnait au piano.

    Quand j’ai entendu le brouhaha de la salle, les chuchotements des spectateurs, le bruit des chaises que l’on déplace, toute cette effervescence m’a décontenancée.

    Mais l’effervescence, ce n’était pas dans la salle, elle était intérieure. Elle me possédait.
    Prise de panique, je me suis empressée auprès de mon prof en lui disant : » Ah, non, pas ce soir, j’ai peur, je ne peux pas chanter ». J’avais la gorge serrée.

    Il m’a répondu « tu ne vas pas me faire cela, tu vas chanter. Je me suis sentie prise en faute.

    Je me suis ressaisie. J’ai respiré un grand coup. Calmement, j’ai rejoint la scène. J’ai chanté sans penser à lui. Ce soir là, j’ai chanté pour moi. Puis, j’ai entendu les applaudissements de la salle.

    Merci Caroline, de t’avoir rencontrée.

    1. Wow ! Quelle histoire
      Tu as réussi à vaincre ton trac en un clin d’œil en utilisant la franchise.
      Il y’a fallu déjà être consciente de ton trac, puis d’avoir le courage de le confier à ton prof.
      Puis tu aurais pu être encore plus timorée parce que tu t’es sentie en faute. Mais non, tu as réussi à chanter pour toi.
      C’est merveilleux.
      Mais du coup, selon toi, à quoi est dû y’a réussite ?
      J’ai ma petite idée mais j’aimerais avoir d’abord ton avis.

  5. Serge Longpré

    bonjours Caro désoler de n’avoir pas participer au coaching de partage sur le trac mais je me sui fait opérer et pas très en forme voila mais! Je vais te partager mon expérience avec le trac la première fois c’est a la fin de ma première année de piano avec un prof privé sur une de mes compos à la mi piece musical que je connait par Coeur vu que c’est moi qui a composer le tout ,sur le début d’unne phrase musical VLAN! je fige net comme dans un coma à ce moment la mon prof vient à mon secours me tape sur l’épaule et me dit repend ici une phrase avant et jai pu enchainer jusqu’à la fin et lors ce que Jai demander a mon prof par la suite ce qui c’était passer il m’as seulement dit c’est le trac sans plus ,l’explication que tu me partage est d’une limpidité crystalline merci Caro

    1. Merci Serge !
      Ton histoire en effet est souvent nommée comme du trac et c’en est. Tu n’es pas seul à avoir vécu ce trou soudain en pleine action.
      En plus tu devais vraiment être étonné parce que c’était ta composition alors bien maîtrisée.
      Je te remercie de nous avoir partagé ta très belle histoire.
      Elle est magnifique.

Écris ton commentaire ici :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.